La plupart des femmes entrent dans le monde de la sexualité d’aujourd’hui sans être allé auparavant à un gynécologue. C’est l’une des erreurs les plus courantes que vous pouvez faire. Beaucoup de gens ne savent pas pourquoi ils devraient y aller, c’est pourquoi nous voulons vous poser une série de questions que vous devriez poser à votre gynécologue.

Qu’ est-ce qu’un gynécologue ?

Un gynécologue peut vous aider à éviter les conséquences de commencer à avoir des relations sexuelles sans conseils. Si l’on ne reste pas informé, le risque de maladies et de grossesse augmente considérablement. Beaucoup de femmes d’aujourd’hui ne réalisent pas à quel point il est important d’avoir le contrôle de leur vie sexuelle.

De

plus en plus de jeunes commencent également à avoir des rapports sexuels à des âges toujours plus bas, c’est pourquoi il est important de tout savoir sur le sujet pour dissiper tout doute, mais surtout pour connaître les risques de relations sexuelles non protégées.

C’ est à quoi sert le gynécologue : vous avertir, vous informer, éviter les grossesses non désirées, sortir des MST et, dans certains cas, réguler votre cycle menstruel.

Les avantages d’avoir un spécialiste dans ce domaine sont incroyables. Les gynécologues ne sont pas seulement là pour vous dire quoi faire ou quelle méthode est la meilleure : vous pouvez les consulter sur les douleurs dans la région vaginale, telles que les infections ou les douleurs dans les glandes laitières, pour exclure ainsi le cancer.

Beaucoup n’y vont pas pour plusieurs raisons : la peur, la honte ou la timidité, entre autres. Cependant, il est très important d’ aller chez un spécialiste pour être en mesure de prendre le contrôle approprié de votre corps (sexuellement parlant). Et vous n’êtes pas limité à poser des questions sur le sexe à votre gynécologue. Les femmes ont des nuages inquiets de toutes ses sortes, de la menstruation, de la contraception et de la luxation vaginale aux méthodes de grossesse.

C’ est pourquoi nous avons créé une petite liste de questions que vous devriez poser à votre gynécologue, de sorte que vous n’omettez rien et que vous pouvez supprimer tous les doutes.

6 questions à poser à votre gynécologue

Lors de votre visite chez le gynécologue, vous devriez poser toutes les questions que vous avez venues à l’esprit, de sorte que vous pouvez supprimer tous les doutes sur les sujets relatifs à votre santé. Rappelez-vous que les symptômes et les conditions varient d’une femme à l’autre. Par conséquent, le gynécologue doit adapter chaque diagnostic.

N’ ayez pas peur d’être honnête et d’apprendre comment votre corps réagit.

1. Les contraceptifs oraux sont-ils efficaces ?

C’ est l’une des plus grandes craintes pour beaucoup de femmes. L’adoption d’une nouvelle méthode de contraception suscite l’incertitude, le doute et la peur, et jusqu’à récemment, la contraception orale (pilules) était la méthode la plus utilisée.

Avec l’avancement de la technologie et les nouvelles découvertes médicales, il y a maintenant beaucoup d’autres méthodes à utiliser. Mais si nous revenons à la question : oui, car ils ar il y aura probablement des conséquences pour votre santé. C’est pourquoi il est bon de consulter et de subir un examen pour éviter d’éventuels effets secondaires ou, pire, que le produit n’est pas efficace.

2. Quels sont les avantages et les inconvénients de la spirale et du pessar ?

La spirale est l’un des contraceptifs les plus courants que les femmes utilisent aujourd’hui. Il ne nécessite que l’attention d’un gynécologue deux fois par an et la personne elle-même n’a pas besoin de faire quoi que ce soit.

Lepessar est une méthode de barrière qui doit être insérée avant les rapports sexuels. Il doit également être lubrifié en lubrifiant spermicide pour prévenir la grossesse et afin qu’il n’irrite pas le vagin. Que cela fonctionne correctement dépend de la façon dont la femme le place.

Avant d’utiliser l’une de ces méthodes, il est préférable de parler avec un spécialiste et d’obtenir une variante recommandée. Rappelez-vous que tous les corps sont différents et que toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière.

Nous vous recommandons de lire : Différents types d’anorgasmie féminine

3. Qu’est-ce que la mastalgie ?

C’ est un symptôme que certaines femmes présentent. Mastalgie ou mastodynie se réfère à une douleur légère, moyennement forte ou intense dans les seins ou les glandes laitières avant et pendant le cycle menstruel ou la grossesse.

Bien qu’il soit fréquent d’avoir ces douleurs pendant ces périodes, il est important de parler à un médecin si la douleur devient intense. Celui-ci peut faire un diagnostic et imprimer des agents de soulagement de la douleur pour réduire l’inconfort.

Visitez également : 7 mythes et réalités avec le cancer du sein

4. Est-il normal avec des pertes vaginales ?

La luxation vaginale est une sécrétion de fluides à travers le vagin. Selon la couleur (blanc, jaune ou brun), il peut être complètement normal ou un signe d’infection ou de maladie.

  • Ce flux n’est rien de plus que des cellules mortes, des bactéries naturelles et des sécrétions de mucus.
  • Une femme produit 1-4 ml par jour, ce qui aide à hydrater, lubrifier et garder le vagin propre, de sorte qu’aucune infection ne se développe.
  • Il est parfaitement normal lorsque le flux est blanc ou transparent.
  • La leucorrhée, en revanche, est anormale, luxation vaginale jaunâtre produite par des bactéries et des champignons qui sont habituellement le produit d’infections.
  • Si les mouvements sont bruns ou de couleur similaire, cela signifie que la personne concernée est menstruée. Si ce n’est pas le cas, il est recommandé d’aller immédiatement chez le gynécologue.

5. Comment puis-je tomber enceinte ?

Il est énervant, nous savons. Si vous et votre partenaire êtes l’un d’eux, il est important de consulter votre gynécologue afin que vous puissiez exclure les maladies et les affections.

Vous pouvez être référé à un obstétricien, car environ 40% des couples infertiles traitent du facteur masculin. Ces couples ont 10 à 15% de chances de tomber enceinte.

6. Comment réguler mon cycle menstruel ?

Un grand nombre de femmes ont des menstruations irrégulières, et c’est parce que le cycle menstruel n’est pas le même que celui des autres — donc plus rapide ou plus lent. Le cycle menstruel est de 28 jours et l’ovulation commence le 14e jour, à partir du premier jour de la menstruation. Il n’est pas considéré comme alarmant ou dangereux, sauf si vous voulez atteindre une grossesse.

Même si l’ovulation commence au milieu de votre cycle, il est fréquent que les femmes ayant une date plus longue ou plus courte (incontrôlée) n’aient jamais de date exacte.

Vous voulez en savoir plus ? Lire : L’ovulation douloureuse — que peut-on faire pour la soulager ?

Normalement, le gynécologue imprime un contraceptif qui aide la femme à réguler son cycle, généralement par voie orale. De plus, ils aident également le cycle à être régulé plus rapidement au cours des 28 jours — chez les femmes irrégulières, le cycle peut durer 21 à 40 jours.

Il y a beaucoup de raisons de rencontrer votre gynécologue. Toutes les femmes doivent tout savoir sur la façon de prendre soin de leurs organes génitaux et comment cela fonctionne.

Si vous n’êtes pas encore parti, il est temps de faire le premier pas vers vous informer et éliminer les doutes que vous avez concernant votre vie sexuelle, votre cycle menstruel et toute maladie, ainsi que de subir des examens réguliers de votre système reproducteur.

Comment les femmes peuvent-elles se protéger contre les MST ?

Le sexe comporte des risques. Par exemple, les MST peuvent entraîner un inconfort émotionnel et physique ainsi que des problèmes médicaux graves comme l’infertilité. . »

Favoris

Articles récents